Histoires de santé - Affaire Zion : lorsque l’iatrogénie fit loi

Histoires de santéAffaire Zion : lorsque l’iatrogénie fit loi

Nicolas Tourneur
| 20.04.2017
  • Sydney Zion

C’est dans la nuit du 4 mars 1984 que Libby, étudiante au Bennington College de Vermont, fut admise aux urgences du New-York Hospital à la demande de son médecin traitant, Raymond Sherman, dans un état associant fièvre et obnubilation. Dépressive, cette jeune fille de 19 ans, polymédicamentée, était notamment traitée par la phénelzine, un antidépresseur IMAO : elle avait présenté des signes évoquant un « refroidissement » le 1er mars puis son état s’était aggravé....

Pour lire la suite, inscrivez-vous gratuitement

Pas encore inscrit ?

Inscrivez-vous et profitez pleinement des avantages offerts :
  • l’actualité réservée aux professionnels de santé ;
  • les newsletters pour rester informé de l’actualité ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • la possibilité de créer vos alertes personnalisées

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Commentez 1 Commentaire
 
SSIMO S Pharmacien 18.08.2017 à 19h32

excellent article, merci

Répondre

Commentez

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Notice

Autotests : des notices à revoir, selon l'Académie de pharmacie

Les notices de plusieurs autotests commercialisés en pharmacie sont inexactes et de nature à rassurer ou inquiéter à tort les usagers, pointe une étude de l’Académie de pharmacie. Autotests VIH, tétanos, allergie, anémie… Des... 3

Partenaires