Établir un conseil en dermocosmétique - La règle des cinq « p »

Établir un conseil en dermocosmétiqueLa règle des cinq « p »

Anne-Sophie Pichard
| 13.03.2017

Laurence Ledreney-Grosjean, fondatrice et dirigeante de Paraphie (Conseil et formation des équipes officinales) explique l'intérêt d'une bonne formation et d'un bon conseil pour promouvoir le rayon dermocosmétique à l'officine.

  • uu

Le Quotidien du pharmacien. - Pourquoi l'officine doit-elle miser sur la dermocosmétique ?

Laurence Ledreney-Grosjean. - Si elle veut évoluer, l'officine doit développer les domaines à fort taux de marge que sont l'OTC et la parapharmacie. En termes de chiffre d'affaires, la dermocosmétique représente 30 à 40 % de l'univers parapharmaceutique. C'est un rayon incontournable qui, s'il est bien...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires