Cancer du col de l’utérus - La campagne de dépistage national s’organise

Cancer du col de l’utérusLa campagne de dépistage national s’organise

Charlotte Demarti
| 03.11.2016

Après avoir mené une étude médico-économique, l'Institut national du cancer confirme l’intérêt de généraliser le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus et en propose des modalités. En pratique, il serait plus efficient d’organiser ce dépistage tous les 5 ans, chez les femmes à partir de 35 ans, par un test HPV.

  • CANCER

Aujourd’hui, le dépistage du cancer du col de l’utérus est individuel, mais seulement 52 % des femmes concernées effectuent un frottis triennal. Pourtant, si 80 % d'entre elles respectaient cette recommandation, 90 % des cancers du col pourraient être évités, selon les estimations.

Dans ce contexte, le gouvernement envisage de mettre en place un dépistage national organisé du cancer du col de l'utérus. Des expérimentations ont été menées en 2010 dans 13...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Le tour de France des pharmacies - Étape à La Teste-de-Buch-0

Le tour de France des pharmacies Étape à La Teste-de-Buch

Troisième étape de notre tour de France des pharmacies, la pharmacie du Pyla, à La Teste-de-Buch, sur le bassin d'Arcachon. Pendant tout le mois d’août, nous vous proposons en effet de sillonner les routes de France pour aller à la rencontre de confrères pour qui l’été n’est pas synonyme de repos. Commenter

Partenaires