Histoires de santé - « Langue de chien vaut médecin »

Histoires de santé« Langue de chien vaut médecin »

Nicolas Tourneur
| 13.10.2016
  • Ambroise Paré

« Langue de chien, langue de médecin » : au-delà des dictons suggérant que la salive de notre compagnon constituerait un remède contre l’infection des plaies, le chien s’est longtemps révélé constituer une source inépuisable de principes thérapeutiques… Ainsi, dès l’Antiquité, tout son corps fut mis à contribution : son crâne notamment, calciné puis pulvérisé, hâtait, en usage topique, la cicatrisation des ulcères et, mélangé à du vin, guérissait la jaunisse et les...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires