Histoires de santé - « Langue de chien vaut médecin »

Histoires de santé« Langue de chien vaut médecin »

Nicolas Tourneur
| 13.10.2016
  • Ambroise Paré

« Langue de chien, langue de médecin » : au-delà des dictons suggérant que la salive de notre compagnon constituerait un remède contre l’infection des plaies, le chien s’est longtemps révélé constituer une source inépuisable de principes thérapeutiques… Ainsi, dès l’Antiquité, tout son corps fut mis à contribution : son crâne notamment, calciné puis pulvérisé, hâtait, en usage topique, la cicatrisation des ulcères et, mélangé à du vin, guérissait la jaunisse et les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
livraison

Rémunération des livraisons à domicile : c’est non pour le moment !

Les discussions avec l’assurance-maladie visant à accorder une rémunération aux pharmaciens pour les livraisons de médicaments n’ont pas abouti. Toutefois, pour les syndicats de la profession, le dossier n’est pas définitivement... 3

Partenaires