L’officine de Joseph Willot, QG de la presse résistante pendant la Grande Guerre

L’officine de Joseph Willot, QG de la presse résistante pendant la Grande Guerre

Julie Chaizemartin
| 22.02.2016

Il n’est pas coutumier d’employer le terme de « résistant » au sujet de la guerre de 14-18. Pourtant, c’est ainsi que les Roubaisiens qualifient le pharmacien du pays, Joseph Willot, dont le buste trône dans le jardin botanique de l’université catholique de médecine de Lille - où il fut élève, puis enseignant.

  • Ancienne publicité pour les pansements Willots, années 1960
  • Jospeh Willot
  • Les fondateurs de l'Oiseau de France, l'abbé Pinte, Firmin Dubar et Joseph Willot
  • L'Oiseau de France du 2 avril 1916
  • Jules Pinte (abbé)

Résistant avant l’heure, diront certains, qui donna sa vie pour la France. C’est une histoire plutôt mal connue que celle de l’occupation par l’armée allemande du Nord de la France entre 1914 et 1918. Et parmi les lieux réquisitionnés, les hôpitaux sont en première ligne.

À cette époque, Joseph Willot est titulaire d’une officine au 37 rue du Vieil Abreuvoir, à Roubaix, et se retrouve mobilisé comme pharmacien aide-major de 1re classe, rattaché à un hôpital de la...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Buzyn

Agnès Buzyn : « les pharmaciens sont partie prenante des CPTS »

À l’occasion de ses vœux à la presse, la ministre de la Santé a qualifié 2019 d’année « de débats et de nouvelles mesures ». À l’aune du grand débat national, dont le ministère compte intégrer les conclusions, la concertation sera... 1

Partenaires