Épidémie à Ebola - La prévention continue de progresser

Épidémie à EbolaLa prévention continue de progresser

Nicolas Tourneur
| 03.09.2015

L’épidémie d’Ebola qui a dévasté certaines régions de l’Ouest africain à partir de mars 2014, tuant depuis plus de 11 000 personnes, a contribué indéniablement à faire progresser - plutôt rapidement d’ailleurs - les connaissances sur cette infection redoutable et sur ses traitements.

  • La persistance du virus dans les eaux usées est plus longue qu'on le pensait

• L’épidémie à Ebola, contrôlée en mai dernier au Liberia, ne le reste que très partiellement en Guinée et en Sierra Leone. Il est par ailleurs certain que de nouveaux foyers se réveilleront dans d’autres régions d’Afrique : des flambées épidémiques nouvelles sont à attendre.

S’il est acquis de longue date que le virus Ebola se transmet par contact direct avec un sujet ou avec des fluides corporels contaminés, il est également suggéré qu’il puisse l’être par des aérosols biologiques...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
FNI

Violente charge d'un syndicat infirmier contre les pharmaciens et le décret « services »

Attendu pour la mi-juillet, le décret « services » ravive les tensions entre les pharmaciens et les infirmiers. La Fédération nationale des infirmiers (FNI) était déjà montée au créneau contre la vaccination antigrippale par les... 12

Partenaires