Dégénérescence maculaire liée à l’âge - Le match bevacizumab/ranibizumab

Dégénérescence maculaire liée à l’âgeLe match bevacizumab/ranibizumab

05.01.2015

Une question finacière plutôt que de science a opposé tout au long de 2 014 deux médicaments, Avastin de Roche, l’antiangiogénique destiné aux cancers, et Lucentis de Novartis, développé dans l’indication spécifique des formes néovasculaires de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA). Un feuilleton qui devrait se résoudre "à la hussarde" par un décret au Journal Officiel début 2015, les députés, lors du vote rectificatif de la Sécurité Sociale ayant voté adopté un amendement gouvernemental "Avastin ".

  • Lucentis ou Avastin, le débat pourrait s'éteindre début 2015

CELUI-CI autorise l’usage de médicaments hors de leur AMM, dans le cadre d’une recommandation temporaire d’utilisation, sous conditions. Le ranibizumab (Lucentis), indiqué pour le traitement de la DMLA, a en effet coûté à l’Assurance Maladie en 2013 plus de 428 millions d’euros et un switch vers le bevacizumab, au principe actif voisin, aussi efficace que le ranibizumab, permettrait une économie d’au moins 200 millions d’euros par an. L’ANSM avait émis un avis favorable à ce décret.

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Etudiants

PACES : redoublement interdit dans certaines facs

En 2018, plusieurs universités, notamment en Ile-de-France, mettront en place à titre expérimental une première année commune aux études de santé (PACES) qui n’autorisera pas le redoublement. Dans les universités de Paris V, VI... 2

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.