Histoire de la pharmacie - Émile Coué : aux sources du psychisme humain

Histoire de la pharmacieÉmile Coué : aux sources du psychisme humain

20.02.2014

Avec le succès du coaching ces dernières années, la méthode Coué aurait-elle à nouveau les faveurs ? Le « je vais y arriver » ou le « je n’ai plus mal » pour calmer une douleur, on l’a tous testé une fois, on l’a tous un jour répété intérieurement. Il suffisait d’y croire et le mal semblait s’estomper. Illusion de l’esprit ou diagnostic réel. Le célèbre pharmacien Émile Coué a répondu à cette question il y a près d’un siècle.

  • Émile Coué en visite aux  États-Unis en janvier 2017

« TOUS LES JOURS, à tous points de vue, je vais de mieux en mieux. » C’est la phrase que le pharmacien Émile Coué préconisait à ses patients de répéter plusieurs fois, convaincu que notre psychisme a une influence sur notre corps dans le processus de guérison. Mais il ne s’agit pas d’une question de volonté mais plutôt de foi et d’imagination. Il faut que notre cerveau se représente qu’il n’a plus mal et, pour arriver à ce résultat, la méthode d’autosuggestion consciente d’Émile Coué fut...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Bilan de médication : mission possible ! Abonné

Certains pharmaciens hésitent encore à s’aventurer dans les bilans partagés de médication. Ils craignent des difficultés dans le recrutement des patients, l'engagement de leur responsabilité et le manque de temps pour réaliser cette nouvelle mission. Tour d’horizon des freins qui subsistent et des pistes pour les lever. Commenter

Partenaires