Faire connaître et apprécier la phytothérapie - Christine Marchand et Sophie Maillard : l’école des plantes

Faire connaître et apprécier la phytothérapieChristine Marchand et Sophie Maillard : l’école des plantes

04.10.2012

Au cœur d’Angoulême, cette pharmacie très féminine se spécialise avec bonheur dans l’herboristerie. Pour faire connaître et apprécier ces thérapies naturelles, ses deux titulaires organisent des séances pédagogiques qui remportent un franc succès.

POUR Christine Marchand et Sophie Maillard, le bonheur se trouve dans les produits des prés. Associées depuis trois ans au centre du vieil Angoulême, à deux pas du palais de Justice, elles ont ouvert un rayon dédié aux plantes médicinales, qui n’a cessé depuis de s’étendre, tout en leur apportant une certaine notoriété. Aidées de leurs deux préparatrices – Hélène et Magalie – elles ont réussi à optimiser cette activité en la dynamisant par des animations publiques, avec le soutien des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté : 1 an au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • un accès illimité à l’actualité en continu sur le site ;
  • le journal en version numérique ;
  • les newsletters et les alertes personnalisées ;
  • la possibilité de commenter les articles de la rédaction, échanger entre confrères, participer aux débats...
  • lignes d’annonces gratuites (selon abonnement)
Commentez Commenter

Vous devez être inscrit ou abonné pour commenter un article et réagir. Pour rappel, la publication des commentaires est réservée aux professionnels de santé.

| S’inscrire gratuitement

|

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Lactalis

À la Une Lactalis : les leçons d'une crise Abonné

Le scandale des laits infantiles contaminés a pointé des défaillances dans les procédures de retraits et de rappels de lots dans la grande distribution. Des dysfonctionnements qui touchent également le réseau officinal puisque des pharmacies figurent elles aussi au rang des points de vente incriminés par les contrôles de la DGCCRF. 1

Partenaires
image description
en partenariat avec EMS

Un projet de création, d'installation, de transfert ?

Retrouvez nos études réalisés par secteur qui vous aideront à valider vos choix grâce aux différents indicateurs recueillis.