Lutte contre le tabagisme chez les jeunes - La prévention doit redevenir la priorité

Lutte contre le tabagisme chez les jeunesLa prévention doit redevenir la priorité

26.05.2011

Le Professeur Bertrand Dautzenberg, président de l’Office Français du Tabagisme (OFT), tire la sonnette d’alarme : « Nous assistons à l’effondrement du financement de la prévention chez les jeunes. Cette année, le concours « Classes non-fumeurs » en France n’aura pas lieu faute de moyens. » Un exemple de plus de la disparition des financements des programmes de prévention du tabagisme des jeunes. Il y a urgence.

  • Un jeu vidéo en 3D qui vise à changer la norme sociale des adolescents

EN MATIÈRE de prévention, notamment en ce qui concerne la consommation tabagique, l’efficacité politique est remarquablement supérieure à l’efficacité médicale. Pour preuve, les résultats du premier plan cancer (2003-2007). L’augmentation drastique des prix et le financement des programmes de prévention avaient entraîné une chute énorme de la consommation : 50 % de fumeurs en moins chez les lycéens parisiens. Face à ce constat, certains pays n’hésitent pas à s’engager de façon encore plus...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
DMP

DMP : le cap des trois millions d'ouvertures est franchi

Près de cinq semaines après le lancement officiel du dossier médical partagé (DMP) par les pouvoirs publics, trois millions de Français ont en déjà créé un. Et 4 sur 10 ont choisi de le faire dans leur officine.... 5

Partenaires