Mort subite du nourrisson - Encore des accidents liés au couchage

Mort subite du nourrisson Encore des accidents liés au couchage

28.03.2011

Un nombre important de décès pourrait être évité chaque année si les nourrissons étaient couchés dans un environnement adapté, démontre une étude de l’Institut de veille sanitaire (InVS). La Direction générale de la santé incite donc les professionnels de santé à renouveler les messages sur le bon couchage (sur le dos).

  • Des recommandations qu’il est utile de rappeler

En terme de santé publique, c’est une bonne nouvelle. Les campagnes de prévention en faveur d’un couchage sur le dos menées dans les années 1990 ont eu « une redoutable efficacité » sur la baisse du nombre de morts

subites du nourrisson (MSN), comme le souligne le Dr Juliette Bloch, rapporteur de l’étude sur « Les morts inattendues des nourrissons (MIN) de moins de deux ans » de l’InVS. Mais l’effort de sensibilisation ne doit pas être abandonné : il y a encore, chez les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
vitrine

À la Une Quand les infirmiers se paient les pharmaciens Abonné

L’extension de la vaccination antigrippale à l'ensemble des pharmacies irrite les infirmiers. Mais les commentaires acerbes lus sur Internet et les réseaux sociaux ne sont pas toujours conformes à la réalité du terrain. 8

Partenaires