Exposition

Oskar Kokoschka, un fauve à Vienne

Par
Publié le 10/11/2022
Article réservé aux abonnés

Au Musée d'Art moderne de Paris, Jusqu'au 12 février 2023.

kokoschka

 L’Autrichien Kokoschka (1886-1980) est un peintre fauve par ses couleurs, mais il est surtout un artiste engagé, également écrivain, homme de théâtre, sculpteur, après des études d’arts appliqués à Vienne, alors en pleine Sécession. Provocateur, convaincu de la puissance subversive de l’art, il saisit l’âme des modèles avec ses premiers portraits maniéristes. Après sa rupture avec Alma Mahler, à qui il envoie des lettres d’amour illustrées sous forme d’éventail, il s’engage dans l’armée, mais, blessé, devient professeur aux Beaux-Arts de Dresde. Dans les années 1930, il défend la liberté contre le fascisme et, considéré comme « artiste dégénéré », contraint à l’exil, il voyage en Europe et en Afrique, avant de s’installer à Londres en 1938. Ses tableaux et affiches sont alors des allégories de l’Europe en guerre (« le Crabe »). Il deviendra pacifiste en Suisse et, inspiré par la culture grecque et les mythes fondateurs, renouera avec la radicalité picturale de ses débuts. (Jusqu'au 12 février, mam.paris.fr)


Source : lequotidiendupharmacien.fr