Humeur - Les affres de la lenteur

HumeurLes affres de la lenteur

Richard Liscia
| 18.05.2017

Vous allez me trouver ronchon, mais vous êtes habitués. Ce qui m'agace, dans tout ça, c'est que « le maître des horloges », à savoir notre nouveau président, naguère encore appelé « le jeune homme pressé », ne va vraiment pas vite. On a eu un exemple du temps qu'il accorde à la méditation quand il devait annoncer, lundi, le nom de son Premier ministre, que tout le monde connaissait mais que personne n'osait prononcer et qui est devenu officiel...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
carte

À la Une Ruptures de stock : les contradictions européennes Abonné

Dénonçant « l’épuisement des stocks de médicaments » lié aux importations parallèles, une députée européenne a interrogé la Commission sur ces pratiques, mais celle-ci en a confirmé la légalité. Pourtant, comme le rappelle la pharmacovigilance, les pénuries de médicaments qu'elles peuvent engendrer, présentent parfois des risques iatrogènes. Commenter

Partenaires