Humeur

Mourir libre  Abonné

Par
Publié le 11/09/2020

Depuis le temps que les libertés individuelles sont violées, la doléance la plus stupéfiante repose sur l'idée que tout citoyen a le droit de refuser le masque et de se battre pour ne pas le porter. Je vois certes dans cette attitude la référence à une lutte millénaire en faveur des droits civiques, mais aussi le malentendu le plus ahurissant sur la signification du mot liberté, celui-la même que Paul Éluard écrivait sur les murs. Pourtant, il ne faut pas sortir de Polytechnique pour comprendre que l'alternative entre porter le masque ou non n'existe pas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte