Controverse sur les adjuvants aluminiques

Vaccins : les mots qui rassurent  Abonné

Publié le 02/06/2014
La majorité des vaccins disponibles sur le marché renferment des sels d’aluminium. Des adjuvants très bien tolérés, mais qui font l’objet d’une polémique animée par une poignée de chercheurs et quelques associations de patients. Au lendemain de l’audition publique sur le sujet qui s’est tenue à l’Assemblée nationale, « le Quotidien » vous aide à y voir plus clair afin de répondre aux inquiétudes de vos patients.
Les bonnes réponses pour dissiper, autant que faire se peut, le brouillard créé par la polémique

Les bonnes réponses pour dissiper, autant que faire se peut, le brouillard créé par la polémique
Crédit photo : S. TOUBON

• Pourquoi y a-t-il des adjuvants aluminiques dans les vaccins ?

Les adjuvants aluminiques sont utilisés depuis 1927 dans la majorité des vaccins mis sur le marché dans le monde. On les retrouve notamment dans les vaccins pédiatriques contre la diphtérie, le tétanos, la polio, mais aussi dans les vaccins contre l’hépatite B, ou le papillomavirus. Ces adjuvants ont pour rôle de stimuler la réaction immunitaire, qui, sans leur présence, serait trop faible ou trop peu durable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte