Un marché prometteur  Abonné

Par
Publié le 14/10/2019

Selon le GEMME, le chiffre d’affaires 2018 des biomédicaments en France atteint 8 milliards d’euros (PFHT), dont 2 milliards sont éligibles à la concurrence biosimilaire. Mais la part des biosimilaires n’est que de 512 millions d’euros : 331 millions d’euros réalisés à l’hôpital, soit une progression de 101 % en un an ; et 181 millions d’euros en ville (+34 %). « Pour certaines molécules, l’arrivée de biosimilaires constitue un enjeu financier, comme l’étanercept et l’insuline glargine qui sont biosimilarisés depuis 2016.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte