Repères  Abonné

Par
Publié le 14/12/2015

L’ANSM est chargée d’analyser le risque lié à l’indisponibilité des médicaments, et donc d’identifier les médicaments d’intérêt thérapeutique majeur (MITM). En cas de rupture de stock effective ou anticipée, l’Agence peut demander à d’autres laboratoires d’augmenter leur capacité de production, mettre à disposition en ville des spécialités réservées aux établissements de santé, et mettre en place un contingentement, qu’il soit qualitatif (restriction d’utilisation) ou quantitatif (dotation aux grossistes-répartiteurs).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte