Albert Durand

Président de l’ANIP*  Abonné

Publié le 28/09/2009
LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- En tant qu’inventoriste en pharmacie, quels conseils pouvez-vous donner aux officinaux pour faciliter la gestion des périmés ?

ALBERT DURAND.- La majorité des pharmaciens n’ont pas besoin de nos conseils, la gestion des périmés est davantage de leur ressort que de celui d’un prestataire extérieur. Néanmoins, je pense qu’ils doivent modifier leur pratique lors de la réception de leur commande.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte