Chimiothérapie orale en ville

Oncolien, pour une dispensation plus sécurisée  Abonné

Publié le 28/04/2016
Avec l’avènement de la chimiothérapie orale, le rôle de conseil du pharmacien auprès du patient devient primordial. Mais bien souvent, les officinaux manquent d’informations sur les protocoles, sur les effets indésirables et sur les nombreux risques d’interactions. Afin d’épauler le pharmacien dans ces dispensations particulières, la Société française de pharmacie oncologique (SFPO) développe sur Internet un programme spécifique et gratuit, baptisé Oncolien.
Informer le pharmacien sur les dispensations particulières et les plans de prise complexes

Informer le pharmacien sur les dispensations particulières et les plans de prise complexes
Crédit photo : phanie

Imatinib, Dasatinib, Vismodégib, Erlotinib… Les chimiothérapies orales dispensées en ville sont de plus en plus courantes et nombreuses. Cependant, les pharmaciens d’officine manquent souvent de formation sur ces molécules récentes, qui font l’objet de plans de prise complexes (lesquels ne figurent pas toujours sur les ordonnances), et sont à l’origine d’effets indésirables fréquents et parfois graves, et de nombreuses interactions médicamenteuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte