450 millions de prescriptions passées au crible par l’ANSM et la CNAM

L'impact du confinement sur les délivrances de médicaments  Abonné

Par
Charlotte Demarti -
Publié le 12/05/2020
Après 5 semaines de confinement, les consommations de médicaments ont été modifiées, comme le montre une étude réalisée sur plus de 450 millions de prescriptions en France. Les délivrances de traitements chroniques ont d'abord augmenté, pour revenir à la normale. Quant à celles d'AINS, de vaccins, de corticoïdes oraux et d'antibiotiques, elles se sont effondrées.

Le confinement a eu d'importantes répercussions sur les consommations des médicaments. Les traitements chroniques ont notamment été surstockés durant les 2 premières semaines, mais ce phénomène s’est aujourd’hui atténué, et les délivrances de traitement chroniques sont redevenues normales, comme le signale une enquête du groupement d’intérêt scientifique Epi-Phare, constitué par l’ANSM et la CNAM, qui analyse plus de 450 millions de prescriptions.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte