Grâce à une activité dépolluante au niveau cellulaire

L’homéopathie à base de plantes contre les pathologies d’origine chimique  Abonné

Publié le 03/10/2011
C’est dans les Cévennes, que la société Sevene Pharma a choisi d’implanter durablement le développement de la culture des plantes, certifiées biologiques, qu’elle utilise pour ses produits. Le laboratoire aborde le médicament à travers le vecteur de l’homéopathie, et il envisage la santé dans un contexte environnemental, en prenant en compte la notion de détoxication et l’importance de la prévention.
Les pesticides, comme beaucoup de polluants, sont des perturbateurs endocriniens...

Les pesticides, comme beaucoup de polluants, sont des perturbateurs endocriniens...
Crédit photo : S Toubon

SEVENE PHARMA consacre une partie importante de son activité à la mise en œuvre d’une réponse thérapeutique aux pathologies issues d’un déséquilibre de l’environnement (air, eaux, sols, habitats, alimentation…). « Nous nous occupons intuitivement de notre environnement mais tout ce qui fonctionne à bas bruit et s’accumule dans notre organisme n’est pas détectable dans l’immédiat », analyse Geoffroy Waroqueaux, directeur général de Sevene Pharma. Il faut savoir que 150 000 produits chimiques ont été créés depuis les années cinquante.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte