Les génériques aussi efficaces que les princeps selon la CNAM

L’étude qui met fin aux rumeurs  Abonné

Publié le 11/06/2012
Dans un contexte de polémique autour de la qualité et de l’efficacité des génériques, l’assurance-maladie a mené une étude d’envergure sur 100 000 patients traités par la simvastatine 20 mg. Ses conclusions : les bénéfices pour les malades en termes de réduction d’événements cardio-vasculaires graves et de décès sont les mêmes, qu’ils aient reçu le générique ou le princeps. Des résultats qui devraient donner des arguments solides aux officinaux pour faire accepter les génériques, à l’heure où le taux de substitution s’érode.
L’efficacité du générique semblable à celle du princeps. CQFD.

L’efficacité du générique semblable à celle du princeps. CQFD.
Crédit photo : S TOUBON

LES GÉNÉRIQUES sont régulièrement la cible d’attaques venues de tous horizons. Parfois de l’industrie pharmaceutique, dès lors qu’elle se sent menacée par une échéance brevetaire importante, comme l’expliquait récemment au « Quotidien » le président du GEMME*, Pascal Brière (notre édition du 24 mai). D’autres fois par les prescripteurs qui, après plus de dix ans, acceptent toujours difficilement le droit de substituer accordé aux officinaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte