Bon usage du médicament à l’hôpital

L’étau se resserre sur les erreurs médicamenteuses  Abonné

Publié le 30/11/2015
La semaine de la sécurité du patient a été l’occasion pour la Haute Autorité de santé (HAS) de présenter les résultats d’une expérimentation menée sur les erreurs médicamenteuses dans les établissements de santé. Le pharmacien d’officine et le dossier pharmaceutique sont également évoqués comme maillons de cette chaîne de sécurité.

Guide de conciliation médicamenteuse pour la Haute Autorité de santé (HAS) ou « Blue Button » pour les associations de patients qui prônent l’utilisation de ce système permettant au patient de télécharger ses ordonnances sur son portable, tous les acteurs sont à la recherche de solutions pour réduire les erreurs médicamenteuses à l’hôpital. « On ne peut pas continuer à voir des patients qui meurent parce que l’on ne connaît pas leur traitement médicamenteux », dénonce Claude Rambaud, coprésidente du Collectif interassociatif sur la santé (CISS).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte