Médicaments aux États-Unis

Les spéculateurs jouent avec le prix  Abonné

Par
Publié le 28/09/2015
En augmentant de plus de 5 000 % le prix d’un médicament contre la toxoplasmose, un entrepreneur a focalisé sur lui la colère des Américains et conduit les politiques à s’emparer du sujet. En pleine campagne des candidats à la Maison Blanche.

L’homme par qui le scandale est arrivé s’appelle Martin Shkreli. À 32 ans, l’ancien dirigeant de hedge fund est à la tête de la société Turing Pharmaceuticals. Selon une technique éprouvée, il a racheté un médicament vieux de 62 ans, indiqué dans la toxoplasmose et particulièrement utilisé par les malades du sida, pour pouvoir le vendre à un prix défiant toute concurrence. Le comprimé de Daraprim (pyriméthamine) est passé de 13,50 dollars à 750 dollars, soit une hausse de près de 5 500 %.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte