Grâce à des prix plus bas

Les officines françaises attirent la clientèle belge  Abonné

Publié le 02/12/2013
On savait les Français à l’aise pour franchir la frontière belge en quête de tabac et d’alcool. Les prix y sont plus bas. Mêmes causes et mêmes effets pour les médicaments, mais en sens inverse : les Belges achètent en France. Reportage.

« POUR UN BELGE, la part laissée à sa charge, même d’un médicament remboursé, reste supérieure au prix total du même médicament chez nous. Il vient donc l’acheter chez nous », constate Catherine Lebrun, pharmacienne à Wattrelos (Nord). Pour elle, cependant, la clientèle belge reste peu significative. Il n’en va pas de même des officines les plus proches de la frontière, en particulier au nord de la métropole lilloise, mais sans doute aussi depuis Bray-Dunes (Nord), à l’ouest, jusqu’à Mont-Saint-Martin (Meurthe et Moselle), à l’est.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte