Des objectifs différenciés selon les molécules

Les nouvelles règles  Abonné

Publié le 17/12/2009
Les syndicats d’officinaux et l’assurance-maladie ont décidé de modifier les règles d’évaluation de la substitution. Fini la fixation d’un objectif global. Désormais, les molécules les plus anciennes devront dépasser les 80 %, tandis que les nouvelles posséderont leurs propres objectifs.
La substitution portera en priorité sur les molécules récentes à fort potentiel d’économies

La substitution portera en priorité sur les molécules récentes à fort potentiel d’économies
Crédit photo : S Toubon

LES SYNDICATS d’officinaux et l’assurance-maladie sont tombés d’accord mardi sur de nouveaux objectifs de substitution pour 2010. L’idée : « Passer d’une logique de taux de substitution général à celle d’un taux pour les molécules anciennes associé à des objectifs spécifiques pour une série de molécules cibles », résume Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF). La raison ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte