Pharmacologie

Les nanoparticules bousculent la recherche  Abonné

Par
Publié le 27/05/2019
Qu'elles soient organiques ou inorganiques, les nanoparticules seront de plus en plus souvent utilisées dans la fabrication des médicaments. Si elles semblent très prometteuses, leur présence dans les produits pharmaceutiques fait également l'objet de vives réticences. Ce qui pousse des chercheurs à demander des contrôles plus perfectionnés.
nanoparticules

nanoparticules
Crédit photo : PASIEKA/SPL/PHANIE

Dans son laboratoire de Nancy, Igor Clarot, professeur en métrologie du médicament, étudie, contrôle et produit des nanoparticules. Directeur adjoint de CITHEFOR, une unité de recherche de l'université de Lorraine, il estime que ces dernières pourraient tout simplement représenter « l'avenir du médicament ». Obtenues par synthèse lorsqu'elles sont organiques et parfois par broyage lorsqu'elles sont inorganiques, les nanoparticules ne peuvent excéder une taille supérieure à 100 nanomètres selon la norme internationale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte