Trois amendements adoptés à l’Assemblée Nationale

Les médecins incités à prescrire du générique  Abonné

Publié le 05/11/2009
Trois amendements au PLFSS 2010 visant à encourager le développement du générique ont été adoptés la semaine dernière en première lecture par l’Assemblée Nationale. En proposant la levée de certaines protections juridiques sur les princeps et en incitant fortement les médecins à prescrire dans le champ du répertoire, ces amendements pourraient, s’ils étaient confirmés, fournir une bouffée d’oxygène à la substitution générique.

LES DÉPUTÉS sont bien décidés à booster à tout prix les génériques. « Nous n’en sommes qu’à la première lecture au Parlement, modère Hubert Olivier, vice-président du GEMME*. Tant qu’un texte de loi n’est pas bouclé, il faut rester prudent ». Alors que la discussion parlementaire sur le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS 2010) bat son plein, il ne veut pas crier victoire trop tôt. Pourtant, la tentation doit être grande si l’on considère les récents amendements adoptés en fin de semaine dernière par les députés.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte