Malgré les efforts des pharmaciens

Les Italiens boudent les génériques  Abonné

Publié le 28/01/2010
En Italie, la vente des médicaments génériques est autorisée depuis 2001. Toutefois, la progression des produits équivalents a été ralentie par une industrie pharmaceutique forte qui bénéficiait auparavant d’une extension de ses brevets à 18 ans. Depuis 1992, les choses ont changé. Le dispositif en vigueur a été corrigé et la durée des brevets raccourcie. Mais les génériques peinent à s’imposer.

L’AN DERNIER, de nombreux médicaments ont pu être commercialisés sous forme de générique, plusieurs brevets étant arrivés à échéance. Du coup, la palette de produits disponibles s’est élargie. Toutefois, le marché du générique a du mal à décoller malgré les efforts des pharmaciens qui, après avoir obtenu une augmentation de leur taux de marge sur chaque boîte de générique, poussent les consommateurs à remplacer un médicament de marque par son équivalent.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte