Pharmacologie et sexe

Les femmes, les oubliées de la recherche médicale ?  Abonné

Par
Fabienne Rigal -
Publié le 11/05/2015
Risque tératogène, fluctuation hormonale, refus des femmes de participer aux tests… Les raisons avancées pour ne pas inclure les femmes dans les essais cliniques sont nombreuses, mais pas toujours certifiées. Or un biais d’inclusion en fonction du sexe entraîne une méconnaissance de l’efficacité et de la sûreté des médicaments sur les femmes.

DANS LES ÉTUDES sur les animaux, seulement 20 % des tests de médicaments sont pratiqués sur des femelles (d’après une étude publiée dans Nature en 2010) ; de même, les patientes représentent moins du quart des personnes testées dans les essais cliniques (Journal of women’s health, 2006). Ce qui n’est pas sans effet, puisqu’entre 1997 et 2001, c’est à cause des effets secondaires plus nombreux et plus graves chez les femmes que 8 médicaments sur 10 ont été retirés du marché américain (d’après la FDA, Food and drug administration).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte