Homéopathie

Les critères d’évaluation fixés par décret  Abonné

Par
Marie Bonte -
Publié le 21/03/2019

Désormais, le remboursement des produits homéopathiques sera évalué selon les mêmes critères que pour les médicaments disposant d’une AMM. Un décret du 15 mars 2019 prévoit en effet que l'appréciation « du bien-fondé de la prise en charge » s’appuie sur l'efficacité des médicaments, leurs effets indésirables, leur place dans la stratégie thérapeutique, la gravité des affections auxquelles ils sont destinés et leur intérêt pour la santé publique. Cinq critères qui permettront à la Commission de la transparence de se prononcer en faveur, ou non, de leur remboursement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte