Médicaments sans ordonnance

Leclerc revient à la charge  Abonné

Publié le 17/01/2011
Michel-Edouard Leclerc sonne une nouvelle charge contre les pharmaciens. Selon lui, le libre accès n’a pas fait baisser les prix en officine. Il lance donc une nouvelle campagne publicitaire pour obtenir l’autorisation de vendre des médicaments sans ordonnance. Quitte à s’appuyer sur la Commission européenne pour forcer la main du gouvernement.
Le distributeur lance une nouvelle campagne pour pouvoir vendre des médicaments

Le distributeur lance une nouvelle campagne pour pouvoir vendre des médicaments
Crédit photo : AFP

ÉTUDE À L’APPUI, Leclerc lance une deuxième campagne de communication pour réclamer le droit de vendre des médicaments de prescription médicale facultative (PMF). Menée en décembre par le cabinet Bipe, l’étude concerne 30 médicaments et a été réalisée dans cinq villes (comme la précédente enquête de 2009) : Vitry-Sur-Seine (Val de Marne), Rodez (Aveyron), Mont-de-Marsan (Landes), Echirolles (Isère) et Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte