Pratique commerciale

Le low cost, menace ou opportunité ?  Abonné

Publié le 21/12/2015
Le low cost et ses méthodes de prix sacrifiés en para et OTC se transposent peu à peu à la pharmacie, au risque de faire le jeu de la grande distribution, est-il compatible avec la santé et plus particulièrement avec la pharmacie ? Le concept ne semble pas troubler les milliers de visiteurs étrangers qui se précipitent dans les pharmacies parisiennes estampillées low cost par les guides touristiques, ni même les consommateurs en quête de petits prix. Cependant cette ligne adoptée par des titulaires de plus en plus nombreux ne laisse pas d’inquiéter la profession quant à la menace potentielle que le low cost peut représenter sur le maillage officinal.

L’ouverture d’une pharmacie affichée low cost ne laisse jamais indifférent. Ni les patients consommateurs. Ni naturellement les officines de son environnement immédiat. Le low cost qui s’est imposé dans la plupart des segments des biens de consommation (ameublement, équipements sportifs, loisirs…) a gagné le monde de la pharmacie. Dernier avatar en date de cette expansion, l’ouverture à Paris, en mai dernier, de la première pharmacie du groupement Lafayette. Une implantation hautement symbolique pour ce réseau qui rassemble 92 membres et prévoit 35 nouvelles recrues en 2016.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte