MNU, missions, financements

Le grand virage de la pharmacie humanitaire

Publié le 14/01/2010

La disparition de PSF-CI a ébranlé le monde de la pharmacie humanitaire, tandis que l’interdiction des MNU à des fins humanitaires a forcé nombre d’associations à se réorganiser. Les missions de solidarité continuent malgré tout.

Une partie des missions de PSF-CI a été reprise par l’ONG ACTED

Une partie des missions de PSF-CI a été reprise par l’ONG ACTED
Crédit photo : dr

MAUVAIS COUP porté au monde vertueux de l’humanitaire pharmaceutique français, la mort de Pharmaciens sans frontières - Comité international (PSF-CI), 1ère ONG du genre dans l’Hexagone, aura marquée l’année 2009. Après 24 ans de bons et loyaux services, l’association s’était en effet retrouvé en redressement judiciaire au début de l’été, avant d’être placée en liquidation judiciaire en octobre. Mais la dissolution de l’association à l’automne 2009 ne signait pas la fin totale de ses activités.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)