La minute juridique

Le déconditionnement des médicaments  Abonné

Par
Fabienne Rizos-Vignal -
Publié le 06/05/2019
Le déconditionnement des spécialités est en principe interdit afin de ne pas altérer l’intégrité du médicament, sa traçabilité, et son utilisation conforme aux indications de la notice. Mais dans certaines situations, le déconditionnement est possible, et même obligatoire. Notamment face à la prescription de stupéfiants, où il convient de délivrer exactement le nombre d’unités thérapeutiques prescrites en fonction de plusieurs critères.
infographie

infographie

Qu’est-ce que la préparation des doses à administrer ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte