Observatoire européen de l’AFIPA

L’automédication peine à trouver sa place en France  Abonné

Publié le 30/06/2014
Selon une comparaison européenne, l’automédication en France peine à se développer par rapport aux pays voisins. Pourtant, quelques délistages suffiraient pour amorcer la tendance, mais les pouvoirs publics rechignent à lancer une politique forte en faveur de l’automédication.

L’AFIPA (Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable) vient de publier, pour la deuxième année consécutive, l’observatoire européen sur l’automédication. Cette étude, réalisée par Celtipharm, a comparé la situation de l’automédication dans huit pays (France, Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas, Espagne, Suède et Royaume-Uni). Et la France confirme son retard en la matière, avec une part de marché de l’automédication de 15,7 %, contre 25,7 % en moyenne en Europe.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte