Accès à l’innovation

L’ANSM mise sur les ATU  Abonné

Publié le 03/02/2014
Depuis 2013, l’Agence nationale de sécurité du médicament privilégie les autorisations temporaires d’utilisation (ATU) de cohorte, plutôt que les ATU nominatives, afin de faciliter l’accès des patients aux médicaments innovants. Elle souhaite renforcer cette politique en 2014.

« LA FRANCE est le pays où les médicaments innovants sont le plus rapidement accessibles aux patients », affirme Dominique Maraninchi, directeur de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Depuis l’an dernier, l’ANSM poursuit une politique d’extension des autorisations temporaires d’utilisation (ATU) de cohorte pour les médicaments innovants. Elles sont désormais privilégiées par rapport aux ATU nominatives, qui ne concernent qu’un seul patient.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte