Marché de l’automédication

À la recherche de leviers de croissance  Abonné

Publié le 04/07/2013
Les résultats du premier observatoire sur l’automédication réalisé par l’Association française de l’industrie pharmaceutique pour une automédication responsable (AFIPA) mettent en évidence le retard de la France par rapport à ses voisins européens. Le président de l’association, Pascal Brossard, plaide en faveur d’une politique de délistage plus volontariste.

DANS UNE DIZAINE de jours, les officines françaises pourront ouvrir un comptoir virtuel. Le 12 juillet, en effet, le commerce en ligne de médicaments deviendra réalité. Près de 4 000 spécialités pourront ainsi être commandées sur les sites adossés à une pharmacie et autorisés par les agences régionales de santé (ARS) dont elles dépendent. Une petite révolution qui pourrait « booster » les ventes des produits de prescription médicale facultative (PMF).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte