Marché pharmaceutique

La décroissance va se poursuivre  Abonné

Publié le 20/03/2014
Selon la dernière étude d’IMS Health, en 2013, la croissance du marché pharmaceutique français a été à nouveau négative. Conséquence directe des mesures de maîtrise des dépenses de santé, qui ont davantage impacté la ville que l’hôpital, cette nouvelle involution tend à confirmer que la France et les autres pays européens ne sont plus un eldorado pour l’industrie pharmaceutique.

REBELOTE ! Après deux années sans croissance, selon la société américaine d’études statistiques, IMS Health, le marché français du médicament a enregistré une croissance négative pour la deuxième année consécutive. Les optimistes diront que les choses s’arrangent puisque, après le recul des ventes de 3 % en 2012, les -2 % de l’année 2013 pourraient ressembler à un moindre mal. D’autant que, avec un taux de croissance nulle du nombre d’unités dispensées, l’amélioration semble également sensible par rapport au -1 % de l’année précédente. Mais la tendance est bien là.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte