Contrefaçon de médicaments

La Cour des comptes relativise les saisies en douane  Abonné

Publié le 02/03/2015
Le décompte à l’unité des saisies est jugé contestable par la Cour des comptes. Elle propose un renforcement des liens entre les douanes et l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

LA CONTREFAÇON se développe très rapidement, et tout particulièrement le trafic de faux médicaments, confirme la Cour des comptes dans un récent rapport. Les marchandises contrefaites (tous produits confondus) ont représenté 1 % du nombre d’articles saisis en douane en 2005, 16 % en 2011 et 30 % en 2012, pour 4,6 millions d’articles.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte