Le gouvernement veut faire la transparence sur les remises

La chasse au contrat de coopération est ouverte  Abonné

Publié le 30/09/2013
Dans le cadre du budget de la Sécurité sociale actuellement en préparation, le gouvernement compte assécher les revenus provenant de la coopération commerciale entre pharmaciens et laboratoires. Un désastre pour le réseau, qui dépend désormais de cette ressource. Même si la solution semble imparfaite, les syndicats d’officinaux préféreraient plutôt un déplafonnement du taux de remises pour les médicaments génériques.

LA PROFESSION ne s’y attendait pas vraiment. Mais le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2014, présenté jeudi dernier, risque d’être particulièrement sévère pour l’officine (voir notre article en page 4). Car, au-delà d’une nouvelle contribution du poste médicament à hauteur d’environ un milliard d’euros, ce PLFSS pourrait également mettre un terme aux fameux contrats de coopération commerciale.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte