Le cri d’alarme d’un collectif de pharmaciens

Il faut sauver la préparation officinale !  Abonné

Publié le 14/05/2009
Réalisée à partir de recueils de formules, la préparation officinale est aujourd'hui menacée de disparition. Un collectif de pharmaciens et de fabricants se mobilise pour la moderniser et la sauvegarder. Ils ont remis la semaine dernière une série de propositions au ministère de la Santé.
Cinq recommandations pour perpétuer une des missions historiques de l'officine

Cinq recommandations pour perpétuer une des missions historiques de l'officine
Crédit photo : S Toubon

LES PRÉPARATIONS officinales sont en péril. Pour cet emblème du métier officinal, c'est aujourd'hui une question de vie ou de mort. La situation est telle qu'elle a provoqué le sursaut de pharmaciens organisés en associations (TOP ACTO, SOTP) et de fournisseurs de matières premières à usage pharmaceutique (Cooper, Fagron, Phytoprevent). Des enseignants et des représentants professionnels ont rejoint le mouvement. Pour ce collectif de défense de la préparation, ses difficultés sont nombreuses.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte