Gestion des médicaments : les familles sont de véritables hamsters

Publié le 17/12/2014

Interrogées par Familles rurales sur la gestion des médicaments à domicile, 413 familles composées pour 40 % d’entre elles d’au moins un malade chronique, se révèlent très conservatrices dans la gestion de leur armoire à pharmacie. Dans 79 à 82 % des cas, elles reconnaissent détenir une crème entamée, une boîte de cachets ou de pilules ouverte, ou encore un flacon de sirop débouché. 6 % gardent même des boîtes de pilules ou cachets intactes. Ces taux atteignent 93 % pour le paracétamol et l’ibuprofène et 89 % pour les traitements des troubles intestinaux.

La suite de l’article est réservée aux inscrits.

L’inscription est GRATUITE. Elle vous permet :

  • d’accéder aux actualités réservées aux professionnels de santé,
  • de recevoir les informations du jour directement dans votre boîte mail,
  • de commenter les articles de la rédaction, de participer aux débats et d’échanger avec vos confrères.

Votre inscription NOUS permet de contrôler le contenu auquel nous avons le droit de vous donner accès en fonction de votre profession (directives de l’ANSM).

Inscrivez-vous GRATUITEMENT pour lire la suite de l’article.

Je m'inscris

Déjà inscrit ?

Soutenez la presse qui vous soutient

Abonnez-vous pour bénéficier de l’accès en illimité à tous les articles.

1€ le premier mois puis 11€60/mois

(résiliable à tout moment)