La Cour des comptes critique un dispositif « poussif et coûteux »

Génériques : le système remis en cause  Abonné

Publié le 22/09/2014
Levier majeur pour réduire les dépenses de santé, la diffusion des médicaments génériques reste toutefois « poussive » selon la Cour des comptes, qui suggère d’impliquer davantage les médecins et de revoir les incitations financières « extrêmement coûteuses » versées aux pharmaciens.

EN DIX ANS, le nombre des boîtes de génériques a été multiplié par trois et le taux de substitution d’un médicament original par son générique a augmenté de 35 à 82 % entre 1992 et 2012. Mais pour la Cour des comptes la France pourrait économiser beaucoup plus. Dans son rapport annuel publié mercredi, elle estime que le choix d’un « dispositif uniquement incitatif » centré autour du pharmacien se révèle aujourd’hui d’une « efficacité limitée et extrêmement coûteux », soulignant que sur deux euros d’économies potentielles, un euro est versé aux pharmaciens.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte