Un entretien avec le directeur des opérations Zentiva France

« Génériques et princeps : une même exigence de qualité »  Abonné

Publié le 05/04/2012
Franck Le Meur est, depuis quelques semaines, le Directeur des opérations de la filiale générique du groupe Sanofi France. Réaffirmant, arguments à l’appui, le haut niveau de qualité des génériques Zentiva, il explique au « Quotidien » comment sa vision pragmatique du marché, et la relation privilégiée qu’entretient Zentiva avec ses clients pharmaciens, lui permettent d’ambitionner une année 2012 meilleure que la précédente.
Franck Le Meur prévoit une trentaine de lancements en 2012

Franck Le Meur prévoit une trentaine de lancements en 2012
Crédit photo : dr

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- En 2011, le marché générique a été plutôt plat. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

FRANCK LE MEUR.- Effectivement, le marché Français n’a pas été au rendez-vous par rapport à ce qu’on était en droit d’espérer au vu des autres marchés européens. Pour Zentiva, il y a deux raisons au phénomène : premièrement, nous pensons que l’image du générique a souffert d’une crise de confiance dans la population.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte