Un taux de substitution à 66,7 %

Génériques en Alsace : comment combler le retard ?  Abonné

Publié le 05/07/2012
Après avoir progressé rapidement, mais plus tardivement qu’ailleurs, la prescription de génériques en Alsace a considérablement chuté depuis deux ans, pour ne plus s’établir qu’à 66,7 % actuellement contre 72 % au niveau national. Les deux caisses primaires d’assurance-maladie de la région entendent faire remonter ces chiffres, avec le concours des pharmaciens.

ALORS QUE la prescription de génériques en Alsace était nettement inférieure à la moyenne nationale jusqu’en octobre 2007, avec un taux de 70 %, leur part a bondi après cette date pour atteindre 84,7 %, grâce notamment à l’introduction du principe « génériques contre tiers payant » au niveau régional. Aujourd’hui, en revanche, et comme dans le reste de la France depuis 2008, le taux de génériques baisse régulièrement, et se situe maintenant sous la moyenne française.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte