Faire remonter les informations du terrain  Abonné

Publié le 28/04/2016
Identifié dès les assises du médicament de 2011, le besoin de renforcer l’information sur les produits de santé débouche aujourd’hui sur une structure inédite, Médicament info service (MIS). Cette structure repose sur la coopération entre une société savante et des structures d’État que sont la SFPC et les OMéDIT.

Les assises du médicament avaient fait ressortir, il y a cinq ans, la nécessité de soutenir une information objective et indépendante sur les produits de santé. Ce constat ne remettait nullement en cause le rôle de l’officine dans l’information de premier recours. Pour autant, un second recours s’imposait sous la forme d’un service d’information s’appuyant sur une méthodologie et une base de données.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte