Les pratiques peu éthiques de certains assureurs

États-Unis : des médicaments plus chers pour le patient s'ils sont remboursés  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 28/06/2018
Pour avoir incité un de ses clients à payer moins cher un générique prescrit, un pharmacien californien a été menacé de sanctions par l’assurance privée dont relevait ce patient. L’affaire illustre les pratiques peu « éthiques » de certains assureurs, qui font payer au prix fort des médicaments bon marché, même aux patients les plus pauvres.
hhh

hhh
Crédit photo : phanie

La majorité des patients américains possèdent une assurance privée pour leurs dépenses de santé, mais plusieurs millions d’entre eux disposent d’une aide médicale publique prenant en charge tout ou partie de ces frais. Dans les deux cas, le « reste à charge » appelé là-bas « copaiement » reste important, y compris pour les médicaments, et dépasse facilement dix dollars par boîte pour les génériques, voire 30 ou 50 dollars pour la plupart des spécialités.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte