Droit de substitution contre propharmacie

En Autriche, les ruptures de stocks sèment la zizanie entre médecins et pharmaciens  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 12/09/2019
Souvent tendues, les relations entre les médecins et les pharmaciens autrichiens connaissent un nouvel accès de fièvre lié aux ruptures de stock de plus en plus longues qui touchent le pays, comme la plupart de ses voisins. Les deux professions s’opposent sur leurs causes et s’accusent mutuellement de vouloir profiter de cette situation.
Pharmacie

Pharmacie
Crédit photo : dr

L’Autriche fait partie des rares pays européens à ne pas avoir accordé de droit de substitution aux pharmaciens, auquel les médecins sont farouchement opposés. Il y a quelques semaines, le médiateur santé autrichien a publié une étude sur les conséquences des ruptures de stock pour les patients, en estimant que certaines évolutions de la réglementation, dont l’institution de ce droit, pourraient améliorer la situation. Il plaide de plus, avec le soutien de l’Ordre des pharmaciens, pour des systèmes d’information précoce sur les ruptures de stock.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte