Les ruptures de stock touchent toute l'Europe

Des recommandations… et après ?  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 20/05/2019
Les pharmaciens d’officine européens perdent en moyenne 5,6 heures par semaine à gérer des problèmes de ruptures de stock, selon une enquête publiée le 14 mai par le Groupement pharmaceutique de l’Union européenne (GPUE) à laquelle ont participé 21 de ses 31 États membres, dont la France.
ruptures de stocks

ruptures de stocks
Crédit photo : S. Toubon

Même si le temps passé à gérer le problème a, en moyenne, légèrement diminué en 2018 par rapport à 2017 et 2016, le phénomène des ruptures de stock a continué à s’aggraver en 2018, avec notamment une forte progression des ruptures allant de deux à cinq jours malgré, maigre consolation, une baisse sensible des ruptures supérieures à 6 mois.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte